Chrono Cross > Gameplay



      Les combats dans Chrono Cross sont assez particuliers, et risquent fort de dĂ©stabiliser ceux qui dĂ©couvrent le jeu (mĂŞme si des tutoriels sont disponibles au fur et Ă  mesure que l’on progresse). VoilĂ  donc un petit guide vous expliquant les mĂ©caniques principales afin de vous aider dans la comprĂ©hension du jeu.

      Sauf exceptions, vos personnages commencent les combats avec 7 points de vigueur chacun et leur grille d’élĂ©ments vide. Vous ne pouvez donc pas commencer les combats en utilisant un Ă©lĂ©ment, il vous faut attaquer d’abord.
Il existe trois types d’attaque : petite moyenne et grosse.
- La petite attaque ne consomme qu’un point de vigueur, a une bonne chance de toucher, mais fait peu de dégâts.
- Une attaque moyenne consomme deux points de vigueur, a une probabilité correcte de toucher et fait des dégâts standards.
- Enfin, l’attaque pour les bourrins consomme trois points de vigueur et inflige plus de dommages. C’est par d’ailleurs le seul moyen de faire des coups critiques (dommages doublés). Mais bien sûr, la probabilité de toucher est moins importante.
À noter que lorsque vous touchez un ennemi, la probabilité de le toucher à nouveau augmente. Ainsi, même avec des probabilités faibles en « début d’action », celles-ci augmenteront progressivement. Mais si vous êtes interrompu (l’ennemi vous attaque ou vous avez consommé toute votre vigueur), les probabilités reviennent à leurs valeurs initiales.

      Lorsque vous touchez votre cible, il se passe encore autre chose : le niveau de votre grille d’élĂ©ments augmente. Vous ne pouvez utiliser que les Ă©lĂ©ment situĂ©s dans les niveaux de grille dĂ©bloquĂ©s. Par exemple, vous faites deux petites attaques suivie d’une grosse. Le niveau de votre grille est donc Ă  5 (en supposant que vous avez touchĂ© l’ennemi aux trois coups). Les seuls Ă©lĂ©ments alors accessibles sont ceux situĂ©s dans les cinq premiers « Ă©tages ». Remarquez que vous consommez sept points de vigueur lorsque vous utilisez un Ă©lĂ©ment, de mĂŞme que le niveau de votre grille est rĂ©duit du niveau de l’élĂ©ment que vous venez d’utiliser. Dans l’exemple prĂ©cĂ©dent, si vous lancez la première technique spĂ©cifique d’un personnage (de niveau 3), le niveau de sa grille d’élĂ©ment passe de 5 (le niveau atteint) – 3 (le niveau de l’élĂ©ment) = 2 (le nouveau niveau de la grille). Si, lorsque le combat se termine et que vos personnages sont blessĂ©s, il vous reste des niveaux non utilisĂ©s dans la grille de vos personnages et que des Ă©lĂ©ments de soin s’y trouve, vous pourrez les lancer « gratuitement ».

      Lorsque la vigueur descend en-dessous de 1, le personnage correspondant est inactif jusqu’à ce qu’il rĂ©cupère de la vigueur (gĂ©nĂ©ralement un point rĂ©cupĂ©rĂ© pour un point consommĂ© par un autre personnage, l’utilisation d’un Ă©lĂ©ment ne comptant que pour un).


      Ă‰tudions maintenant le fonctionnement des Ă©lĂ©ments. Il en existe de 6 natures diffĂ©rentes, chacun opposĂ©es deux Ă  deux et reprĂ©sentĂ© par une couleur : l’eau / la glace (bleu) et le feu (rouge), la foudre / la terre (jaune) et le vent / la nature (vert), la lumière / le ciel (blanc) et les tĂ©nèbres (noir). Chaque personnage / ennemi a une affinitĂ© naturelle avec un Ă©lĂ©ment. Exemple avec Serge, d’affinitĂ© blanche : les Ă©lĂ©ments blancs allouĂ©s sur sa grille d’élĂ©ments seront plus efficaces, alors que les Ă©lĂ©ments noirs le seront moins. D’autre part, il sera sensible s’il se fait attaquer par un Ă©lĂ©ment noir et rĂ©sistera mieux contre un Ă©lĂ©ment blanc. Ensuite, il existe deux catĂ©gories d’élĂ©ments (enfin, trois, mais bon…) : les Ă©lĂ©ments consommables et les autres. Les consommables, comme leur nom l’indique, se consomment et disparaissent donc après avoir Ă©tĂ© utilisĂ©s. Ils permettent de se soigner, ou de lancer des pièges (expliquĂ© plus tard).

      C’est bien beau de faire monter sa grille, mais encore faut-il avoir allouĂ© des Ă©lĂ©ments dessus… Cela se passe dans le menu principal. Notez bien la diffĂ©rence entre utiliser et allouer : utiliser permet d’utiliser les consommables, tendis qu’allouer permet de constituer la grille utilisable (uniquement) en combat. Notez que vous aussi pouvez allouer des Ă©lĂ©ments consommables… Bref, chaque Ă©lĂ©ment Ă  un niveau par dĂ©faut (reprĂ©sentatif de sa puissance), et certains ne peuvent ĂŞtre allouĂ©s qu’à des niveaux particuliers. Par exemple, les premiers consommables ont un niveau 1 ± 0. Cela veut dire qu’ils peuvent ĂŞtre utilisĂ©s dans le niveau 1, ± 0 (donc 1 uniquement ^^’). D’autres Ă©lĂ©ments sont de niveau 3 ± 5, utilisables donc du niveau 1 Ă  8 (toute la grille en somme). Enfin, certains Ă©lĂ©ments, en plus d’avoir une limite de niveau, ne peuvent ĂŞtre allouĂ©es que dans la grille d’un personnage de la mĂŞme nature (Ă©lĂ©ments de niveau 6 et plus notamment).

      On n’en a toujours pas fini avec les Ă©lĂ©ments ! Durant les combats, vous remarquerez des sphères dans la partie supĂ©rieure gauche de l’écran. Il s’agit du « champ » influant sur l’efficacitĂ© des Ă©lĂ©ments. Ă€ chaque fois qu’un Ă©lĂ©ment est utilisĂ© durant un combat, sa couleur correspondante s’incruste dans le champ. Plus le champ Ă  la mĂŞme couleur que l’élĂ©ment utilisĂ©, plus son efficacitĂ© s’en verra accrue (et diminuĂ©e si le champ est de la couleur opposĂ©e). Il est d’ailleurs indispensable d’avoir l’intĂ©gralitĂ© du champ de la mĂŞme couleur que l’invocation (les Ă©lĂ©ments de niveau 7 & 8 – les plus puissants) que l’on veut lancer pour que celle-ci soit disponible (en plus d’avoir fait augmenter le niveau de sa grille en consĂ©quent…). Ă€ cela s’ajoute bien sĂ»r l’obligation d’avoir allouĂ© l’invocation Ă  un de vos personnages. Pour cela, c’est le niveau 6 minimum, et bien sĂ»r sur la grille d’un personnage de mĂŞme couleur que l’invocation dĂ©sirĂ©e… Vous l’aurez compris, l’utilisation d’invocations demande de planifier ses actions quelques tours Ă  l’avance si on veut avoir une chance d’en lancer.

      On termine maintenant la partie Ă©lĂ©ments avec les pièges. Ce sont des consommables particuliers, permettant de capturer des Ă©lĂ©ments de haut niveau (souvent rare car non disponible en magasin et gĂ©nĂ©ralement gagnĂ© Ă  la fin de combats)). Pour utiliser un piège, c’est très simple : d’abord l’allouer sur une grille en respectant les règles habituelles, puis le sĂ©lectionner durant un combat. VoilĂ , le piège est parĂ©... Reste Ă  l’activer. ^^’ Pour cela, vous ne pouvez pas faire grand chose. Le piège s’activera si et seulement si un ennemi lance l’élĂ©ment correspondant. S’il s’agit d’une invocation, faites en sorte que le champ soit de la bonne couleur, ça peut aider. ^^’


      Vous remarquerez sans doute l’absence de points d’expĂ©rience (et de PM, mais on sait maintenant pourquoi ^^) après quelques combats. Normal, Chrono Cross fait parti des très rares RPGs (Ă  ma connaissance le seul avec Final Fantasy II et Romancing SaGa III, tous deux fonctionnant ± sur le mĂŞme principe…) dĂ©munis du moindre point d’XP ! Le groupe entier gagne cependant un « niveaux » après avoir battu la plupart des boss, niveau symbolisĂ© par des Ă©toiles. Ă€ noter que chaque utilisation d’une invocation consomme une Ă©toile. Pas de panique, il suffit de passer une nuit Ă  l’auberge du coin pour les rĂ©cupĂ©rer.

      VoilĂ , je pense avoir fait le tour des spĂ©cificitĂ©s de la jouabilitĂ© de Chrono Cross. Ça en fait, hein ? Si vous avez des remarques Ă  faire (parties pas claires, absence d’élĂ©ments (sans mauvais jeux de mots), erreurs diverses, etc), nhĂ©sitez pas !

Sur ce, bon jeu !

Fil de discussion
Auteur(s) : Breizh
Dernière édition : 24/01/10




foot