Articles > Tutoriel Zsnes



      Maintenant, place Ă  un petit tutoriel pour faire marcher zsnes. D’abord pourquoi zsnes et pas snes9x ? Parce que je le prĂ©fère Ă  ce dernier… Et aussi parce qu’à l’époque, Prophet’s Guile ne marchait que sous zsnes. Maintenant que le tutoriel est fait, autant le laisser en ligne.

      Tout d’abord, il faut tĂ©lĂ©charger l’émulateur. Choisissez votre version :
Version 1.51 pour Windows
Version 1.51 pour MS-DOS… Oui oui ! XD
Version 1.51 pour Linux

      Je ne pense pas qu’il y ait de grosses diffĂ©rences selon la version utilisĂ©e. La version MS-DOS doit ĂŞtre plus stable que la version Windows en cas de pĂ©pins.

      Une fois l’émulateur lancĂ©, l’idĂ©al serait d’aller voir dans « Config Â» => « Video Â».
Choisissez une rĂ©solution qui vous convient (de prĂ©fĂ©rence avec la lettre « D Â» Ă  cĂ´tĂ© et cliquez sur le « Set Â» du haut (ou dĂ©finissez vous-mĂŞme votre rĂ©solution et cliquez sur le « Set Â» juste au-dessus.) Appuyez sur espace pour confirmer, et cliquez sur l’onglet « Filters Â». LĂ , choisissez de prĂ©fĂ©rence le filtre « Super Eagle Â» ou « Super 2xSai Â» (voire « HQ Filter Â» x3 si l’option est dipo), pas de scanlines et cocher le « Hi-Res mode 7 Â» (tant qu’à faire).

      Ensuite, allez jeter un Ĺ“il du cĂ´tĂ© « Config Â» => « Input Â». Le plus simple est de cliquer sur « Set keys Â», et choisissez les touches que vous voulez associer Ă  chaque bouton.
Je vous conseillerais d’aller dans « Misc Â» et de cliquer sur « Save CFG Â» (Config), histoire de ne pas devoir refaire ces manips Ă  chaque fois que vous lancerez l’émulateur.



      Il est possible que vous deviez configurer les rĂ©pertoires de sauvegarde (entre autre). Aller dans Config => Paths. Regardez s’il y a quelque chose dans la case « Saves : Â». Si non, entrez un rĂ©pertoire valide (entrez les « \ Â»en appuyant sur la touche « */µ Â», Ă  cĂ´tĂ© de la touche entrĂ©e du clavier).


      Une petite manip’ utile Ă©galement dans « Config Â» => « Saves Â». Regardez les options en bas, repĂ©rez la ligne incluant « Save Â», « Load Â» et « Pick Â». Dans la case associĂ©e Ă  « Save Â», sĂ©lectionnez une touche qui servira Ă  faire une sauvegarde pour l’émulateur (fichier .zst, .zs1 etc, et non pas une sauvegarde dans le jeu lui-mĂŞme, fichier en .srm ; si vous ĂŞtes perdus avec tous ces termes, il y a un lexique expliquant la plupart des termes techniques Ă  la fin de ce tutoriel). « Load Â» pour dĂ©finir une touche servant Ă  charger une partie prĂ©alablement sauvegardĂ©e, et « Pick Â» pour choisir le « Slot Â», le fichier de sauvegarde dĂ©sirĂ©.

Reste Ă  aller dans « Game Â» => « Load Â», trouver la rom voulue et lancer le jeu !


      Dans certains cas, la rom que vous avez est dans une langue incomprĂ©hensible (japonais dans le pire des cas, anglais dans le meilleur), et vous voudriez le traduire en français (ou en anglais). Pour cela, munissez-vous du patch de traduction (chopĂ© sur le net) existant sous la forme d’un fichier .ips. Prenons un exemple : Vous avez la version originale de Radical Dreamers, et vous voulez la traduction française, traduite par Terminus Traduction. Prenons un exemple (oui, j’aime bien les exemples Tire la langue) : votre rom se nomme « Radical Dreamers.smc Â». Il faut que votre patch de traduction soit renommĂ© en « Radical Dreamers.ips Â» et soit situĂ© dans le mĂŞme rĂ©pertoire que la rom. Si tout se passe bien, le patch sera automatiquement appliquĂ© au lancement de la rom sans que vous n’ayez rien Ă  faire.
      Il est Ă©galement possible de forcer l’application du patch sur la rom. Pour cela, chopez le Terminus Patcher. Remplissez les cases (rom Ă  traduire en .smc et patch de traduction en .ips) et cliquez sur « Patcher Â» (pensez Ă  cocher la case « Effectuer une copie de sauvegarde Â» au cas oĂą). Lancez la rom nouvellement crĂ©Ă©e et jouez.

      Vous pouvez prendre des captures d’écran (screenshots) en appuyant sur F1 et en sĂ©lectionnant la première option « Save snapshot Â» (touche entrĂ©e). Le format de fichier peut ĂŞtre en .bmp ou .pnj au choix, il suffit de choisir la dernière option et d’appuyer sur entrĂ©e pour alterner le format. D’autre part, vous pouvez extraire des .spc en sĂ©lectionnant la troisième option « Save spc data Â».

Lexique

Émulateur : la « console Â» de jeu.

Rom : la « cartouche Â» de jeu.

.smc : extension de fichier correspondant Ă  la rom.

.ips : extension de fichier correspondant Ă  un patch de traduction.

.srm : extension de fichier correspondant Ă  une « save game Â», sauvegarde au sein mĂŞme du jeu.

.zst, .zs1, .zs2 etc : extension de fichier correspondant aux « save slots Â», sauvegardes de l’émulateur.

.spc : extension de fichier correspondant au format des musiques des jeux snes directement extraites d’une rom.

Fil de discussion
Auteur(s) : Breizh
Dernière édition : 18/07/09




foot